SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE RHÔNE-ALPES : UN PIC DE CHALEUR ATTENDU DÈS MERCREDI !

Mardi 9 Aout - 06:00

Actualité


Un thermomètre - © Geralt sur Pixabay
Toutes les bonnes choses ont une fin... Après un week-end où l'air a été un peu plus respirable dans notre région, la météo va redevenir étouffante ces prochains jours. Le thermomètre pourrait afficher plus de 35 degrés la journée, plus de 20 la nuit.


Ressortez les ventilateurs du placard ! Une nouvelle vague de chaleur est attendue dans les prochaines jours en France. Si notre région est pour l'instant un peu plus épargnée que d'autres territoires, les températures clémentes vont s'estomper à partir de ce mardi.

Compliqué mercredi et jeudi


"On avait observé une légère baisse des températures avec un air plus frais venu de l'Atlantique, mais cette semaine, c'est terminé", annonce Julien Malaval, météorologiste dans la région. "On va de nouveau avoir un coup de chaud avec le pic attendu pour les journées de mercredi et jeudi chez nous, on pourrait dépasser les 35 degrés. Même si on sera probablement en dessous de ce que l'on a connu depuis le début de l'été".

Pour ce mardi, ce sont 34 degrés qui sont annoncés à Lyon, 33 dans le Puy-de-Dôme et l'Ain ou encore 32 à Saint-Étienne. Si le pic de chaleur est attendu pour vendredi en France, dans notre région, il sera plus précoce et peut-être moins fort. "Je ne sais pas si on peut parler de 4e vague de canicule, car dans certains coins, les températures ne sont pas véritablement redescendues. Et puis d'un point de vue purement météorologique, le phénomène fort ne devrait durer que 48 heures, ce n'est pas assez long pour parler de canicule".

Rappelons que le phénomène appelé canicule se déclenche après trois jours consécutifs de fortes chaleurs, le jour, mais aussi la nuit. "Ce sera le cas durant deux nuits avec plus de 20 degrés attendus en milieu de semaine, même du 23 dans certaines grandes agglomérations", ajoute Julien Malaval.