SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PUY-DE-DÔME : DES MESSAGES CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES SUR LES SACS À PAIN

Mercredi 24 Mars - 05:00

Actu. locale


Le collectif Nous Toutes organise une opération dans les boulangeries contre les violences faites aux femmes. - © DR
Le collectif Nous Toutes organise une opération de lutte contre les violences faites aux femmes à travers un objet du quotidien. Dans le Puy-de-Dôme, une quarantaine de boulangeries participent au mouvement en distribuant des sacs à pain où un violentomètre est imprimé.


Le collectif Nous Toutes a décidé d'imprimer et de distribuer 615 000 sacs à pain partout en France, pour y afficher un message de lutte contre les violences conjugales et les violences faites aux femmes. Dans le Puy-de-Dôme, 4 200 sacs avec un violentomètre imprimé seront distribués jusqu'à la fin du mois de mars, dans une quarantaine de boulangeries.

Le violentomètre comme curseur


Le sac à pain est imprimé de deux côtés. Sur le premier, on y retrouve les numéros à appeler en cas de besoin, le 17 pour les urgences et le 39 19, le numéro de Violences Femmes Infos. Sans oublier le 115 pour l'hébergement d'urgence ou le 119 pour les enfants.

De l'autre côté, un violentomètre est imprimé. "Cela se présente comme une réglette, avec une graduation qui va du vert au rouge" explique Gaëlle Caillot, du collectif Nous Toutes 63.

"Les situations dans le vert, tout va bien, la relation est saine. Après vous passez dans la partie orange, où on décrit des situations où il faut faire attention et être vigilante. En expliquant aussi qu'à ce niveau, c'est normal de ressentir un malaise, même s'il y a souvent une inversion et que c'est la victime de violences qui ressent la culpabilité" ajoute Gaëlle Caillot.



En utilisant les boulangeries et les sacs à pain, le collectif mise sur un objet du quotidien, un objet anodin. "Une fois le pain ramené à la maison, on peut découper le sac à pain et le plier pour le conserver. Cela permet d'avoir accès à tout moment aux numéros importants" précise Gaëlle Caillot.



Dans le Puy-de-Dôme, 4 200 sacs sont distribués dans une quarantaine de boulangeries. Le collectif appelle désormais les mairies du département à prendre le relais, pour financer de nouvelles impressions.